Sélectionner une page

Extrait du journal de Stutchbury

Hao, 1826, une campagne de pêche aux nacres

Les données qui suivent sont issues du journal de Samuel Stutchbury, Science in a Sea of Commerce, présentant une campagne de pêche aux nacres à Hao en 1826, publié en anglais par David Branagan en 1996.

La préparation de l’expédition

Le 15 avril 1825, rue Coleman, au cœur de Londres, la Pacific Pearl Fishery Company (Société de pêche de perles dans le Pacifique) fut constituée, avec 3000 actions de 50 £ chacune, puis ses statuts furent publiés dans la gazette de Sydney, le 08 décembre 1825. S’il n’y eut jamais de partenaires à Sydney, la société fut rapidement connue dans le Pacifique sud comme étant « the Australian Pearling Co », « la Société australienne de pêche aux perles » !

Dans ses statuts, la société promettait aux investisseurs le recours à la science, par l’usage de machines modernes – dont les « cloches à plonger », qui devaient permettre aux plongeurs de rester sous l’eau de longues minutes en respirant normalement – et la direction des opérations par une personne capable et expérimentée, en l’occurrence le capitaine Joseph Thomson, né vers 1784, formé par le Capitaine Campbell et l’une des figures des Mers du Sud dans les années 1820. C’est lui qui choisit les navires de l’expédition nacrière. Le Sir George Osborne (anciennement Le Néarque, construit pour la Marine française en 1801 et capturé par les Anglais en 1806), dont il prit le commandement, était le plus gros et le plus vieux des deux bateaux. Le Rolla, sous le commandement de Jas Nielson, faisait partie d’une série à la conception éprouvée durant plus de 20 ans par la Marine royale britannique.

L’expédition de plonge aux nacres

Les bateaux quittèrent Gravesend, près de Londres, par la Tamise, le jeudi 11 août 1825.

Ils passèrent les Canaries, puis Cap Verde, avant de traverser l’équateur le lundi 03 octobre 1825, traversent le Méridien de Greenwich le samedi 29 septembre 1825, passèrent le Cap de Bonne Espérance le samedi 12 novembre, avant d’arriver en vue des côtes de Nouvelle-Hollande (Australie) le samedi 10 décembre 825. Ils entrèrent à Port Jackson (Sydney) le samedi 17 décembre, « avec un vent de sud sud-ouest de 8 ou 9 nœuds ». Après quelques semaines de repos et de réparations, ils prirent la route en direction des Australes. Ils arrivèrent à Rapa, après un court séjour en Nouvelle-Zélande, le 21 avril 1826. D’autres vaisseaux européens étaient déjà sur place, notamment pour faire commerce de bois de santal.

Les deux bateaux entrèrent dans le lagon de Hao le 23 juillet 1826 et le quittèrent le dimanche 15 octobre 1826, quand « à 14h, le nord ouest de l’île disparut ». Entre le 1er août et le 14 septembre (le reste de la période fut consacrée à la récolte de bêches de mer), dans plusieurs zones du lagon, les plongeurs recrutés à Raivavai, Tahiti et Hao récoltèrent 42 tonnes de nacres et pas moins de 2,544 kilos de perles fines !

Partager cet article :